dimanche, 16 décembre 2018

Musique

Vénus et Adonis

 

 

Les musiciens du Paradis choeur et orchestre – Alain Buet direction artistique La Maîtrise de Caen choeur – Olivier Opdebeeck direction artistique Bertrand Cuiller direction musicale Louise Moaty mise en scène

En créant une nouvelle production de Vénus et Adonis de John Blow, le théâtre de Caen relève une fois encore le défi de faire rimer qualité des interprétations contemporaines et redécouverte du répertoire baroque. Avec Vénus et Adonis, John Blow compose le premier opéra anglais. Cet ouvrage servira de modèle à son élève et ami, Henry Purcell, dans l’écriture de son chef-d’œuvre, Didon et Enée. Petit bijou de raffinement, cette œuvre rare est une excellente occasion de découvrir l’opéra baroque. Récitatifs, airs, pièces chorégraphiées et chœurs nous conduisent, non sans quelques détours facétieux, vers la fin tragique d’Adonis et le chagrin de Vénus.

Lire la suite : Vénus et Adonis

Atys, Lully

Presque un quart de siècle après la première série de représentations, en janvier 1987, la recréation de la légendaire production de l'Atys de Lully, dans la même salle Favart, avec le même tandem Christie-Villégier aux commandes, aura fait mentir les augures les plus pessimistes, qui prophétisaient déception et déconvenue. Frileux et grincheux en auront été pour leurs frais : la magie était à nouveau au rendez-vous ; le miracle Atys s'est bel et bien reproduit.

Lire la suite : Atys, Lully

Nikolaus Harnoncourt, le dernier pionnier est mort

Le chef d’orchestre autrichien Nikolaus Harnoncourt est mort à l’âge de 86 ans. Il avait redécouvert la manière de jouer la musique ancienne.

 Alors que son ami Gustav Leonhardt était un aristocrate de nature, Nikolaus Harnoncourt était un aristocrate de naissance (il est né Nikolaus de la Fontaine und d’Harnoncourt-Unverzagt, descendant des Habsbourg). Par nature, il était extraordinairement fougueux, extraordinairement intelligent, extraordinairement tenace. Lorsque, violoncelliste d’orchestre, il a fondé son ensemble, le Concentus Musicus (1953), on ne savait rien de la manière "historique" de jouer la musique des XVIIe et XVIIIe siècles, qu’il voulait retrouver.

Lire la suite : Nikolaus Harnoncourt, le dernier pionnier est mort

Les fêtes vénitiennes de Campra

OPÉRA-BALLET d’André Campra sur un livret d’Antoine Danchet. Créé à l’Académie royale de Musique le 17 juin 1710. Version avec un prologue et 3 entrées : Le Bal, Les Sérénades et les joueurs et L'Opéra. Lorsque l’Opéra noble et pompeux voulut se renouveler au Siècle des Lumières, il s’ouvrit à la comédie. La comédie, c’est-à-dire l’intrigue, la galanterie, la diversité des tons et l’actualité du langage : tout ce qui rendait une œuvre plus vivante pour ses contemporains. La danse, intégrée dès les origines aux opéras français, y gagna ses lettres de noblesse.

Lire la suite : Les fêtes vénitiennes de Campra

Montserrat Figueras ne chantera plus

Née en 1942, la soprano fait ses débuts avec l’ensemble Ars Musicae où elle chante les œuvres des grands polyphonistes espagnols du XVIe siècle. Au sein de cette formation, elle rencontre Jordi Savall qu'elle épousera en 1968. C’est avec lui et Hopkinson Smith qu’elle fonde en 1986 l’ensemble Hespèrion XX qui se consacre à l'interprétation et à la revalorisation du répertoire musical hispanique et européen. À l'aube de notre siècle l'ensemble prend le nom de Hespèrion XXI. 

Lire la suite : Montserrat Figueras ne chantera plus

Nouvelles musicales

Née en 1942, la soprano fait ses débuts avec l’ensemble Ars Musicae où elle chante les œuvres des g ...
Le claveciniste et chef d’orchestre néerlandais s’est éteint lundi 16 janvier à l’âge de 83 ans. Tr ...