mardi, 26 mars 2019

Musique

Dardanus Rameau Bordeaux 2015

Au Grand Théâtre de Bordeaux, Raphaël Pichon dirige une nouvelle production du Dardanus de Rameau, un opéra en version scénique, avec l'ensemble Pygmalion, dans une mise en scène de Michel Fau et une chorégraphie de Christopher Williams. « Nous sommes partis de l'époque de Louis XV que nous avons sublimée, exagérée, déformée. Nous avons réinventé cette époque très particulière. Nous l'avons réinterprétée, associée à énormément de costumes et de décors pour que cette production soit très théâtrale, belle, rutilante, festive. » (Michel Fau, metteur en scène) En résidence à l'Opéra National de Bordeaux, l'ensemble Pygmalion, constitué d'un chœur et d'un orchestre sur instruments d'époque, a récemment été récompensé aux Victoires de la musique classique 2015. L'ensemble a démarré en 2011 un projet avec les opéras de Bordeaux et Versailles pour la représentation inédite des tragédies lyriques remaniées de Jean-Philippe Rameau.

Lire la suite : Dardanus Rameau Bordeaux 2015

Le Roi Carotte d'Offenbach à l'Opéra de Lyon

Opéra-comique décapant du maître de l'opérette, Jacques Offenbach, composé en 1872 après la guerre de 70 ! 

Un spectacle féerique aux changements de décors multiples, dans une mise en scène de Laurent Pelly. 

Un opéra comique et féerique
Le Roi Carotte est tiré d’un conte fantastique d’Hoffmann, écrivain romantique allemand, centré autour d'un personnage hideux transformé par une fée en élégant jeune homme. Jacques Offenbach est inspiré par ce personnage qu'il reprendra aussi dans ses futurs Contes d’Hoffmann.

Lire la suite : Le Roi Carotte d'Offenbach à l'Opéra de Lyon

L'étoile Emmanuel Chabrier

Ouf ! – Il est un pays où ce mot n’exprime pas le soulagement d’une sérénité retrouvée mais, au contraire, la précarité, la solitude que procure une trop grande liberté. 

Désespérant de rompre l’éternel présent où le confine un astrologue des moins lucides, le roi Ouf 1er fait régner la fantaisie la plus arbitraire dans sa capitale.
Egaré dans ce pays de rêve et ballotté au gré des caprices royaux, le jeune colporteur Lazuli veut croire en l’avenir. Quel geste céleste inventera-t-il pour faire
renaître l’espoir ?

Lire la suite : L'étoile Emmanuel Chabrier

Hippolyte et Aricie.J.P.Rameau

Hippolyte et Aricie, de Jean-Phiippe Rameau Le Concert d'Astrée, Emmanuelle Haïm (Direction musicale) Ivan Alexandre (Mise en scène) Antoine Fontaine (Décors) Jean-Daniel Vuillermoz (Costumes) Hervé Gary (Lumières) Natalie Van Parys (Chorégraphie) Sarah Connolly (Phèdre), Anne-Catherine Gillet (Aricie), Andrea Hill (Diane), Jaël Azzaretti (L'Amour / Une Prêtresse / Une Matelote), Salomé Haller (Oenone), Marc Mauillon (Tisiphone), Aurélia Legay (La Grande Prêtresse de Diane / Une Chasseresse / Une Prêtresse), Topi Lehtipuu (Hippolyte), Stéphane Degout (Thésée), François Lis (Pluton / Jupiter), Aimery Lefèvre (Arcas / Deuxième Parque), Manuel Nuñez Camelino (Un Suivant / Mercure), Jérôme Varnier (Neptune / Troisième Parque) Enregistré à l'Opéra de Paris, Palais Garnier, le 22 juin 2012.

L'étoile Emmanuel Chabrier

Ouf ! – Il est un pays où ce mot n’exprime pas le soulagement d’une sérénité retrouvée mais, au contraire, la précarité, la solitude que procure une trop grande liberté. 

Désespérant de rompre l’éternel présent où le confine un astrologue des moins lucides, le roi Ouf 1er fait régner la fantaisie la plus arbitraire dans sa capitale.
Egaré dans ce pays de rêve et ballotté au gré des caprices royaux, le jeune colporteur Lazuli veut croire en l’avenir. Quel geste céleste inventera-t-il pour faire
renaître l’espoir ?

Lire la suite : L'étoile Emmanuel Chabrier

Nouvelles musicales

Née en 1942, la soprano fait ses débuts avec l’ensemble Ars Musicae où elle chante les œuvres des g ...
Le claveciniste et chef d’orchestre néerlandais s’est éteint lundi 16 janvier à l’âge de 83 ans. Tr ...